5 maisons de retraite à ATHIS MONS (91)

Vous recherchez un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou une  maison de retraite située à ATHIS MONS pour un proche âgé dépendant?


Découvrez la liste de l'ensemble des établissements médicalisés à ATHIS MONS et précisez votre recherche à l'aide de critères de sélection détaillés : présence d'une unité Alzheimer ou de Soins Longue Durée (USLD), tarifs journaliers d'hébergement, habilitation de l'établissement à l'aide sociale, types d'accueil de la structure (permanent, temporaire, jour, nuit), etc...


Trouvez les autres maisons de retraite et établissements médicalisés dans l'Essonne sur Essentiel Autonomie.

5 maisons de retraite à ATHIS MONS (91)

Résidence  Jean Rostand à ATHIS MONS | Essonne
Résidence autonomie (ex Logement foyer)
6 Allée du Docteur Guérin
91200 Athis Mons
TELEPHONER: 
01 60 48 72 08
Résidence Autonomie de La Cour à ATHIS MONS | Essonne
Résidence autonomie (ex Logement foyer)
8 rue Etienne Lebeau
91200 Athis Mons
TELEPHONER: 
01 69 38 95 20
Résidence du Plateau à ATHIS MONS | Essonne
1 bis rue Paul Vaillant Couturier
91200 Athis Mons
TELEPHONER: 
01 69 54 37 00
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
85,0 €
Dernière mise à jour le : 
16 octobre 2020
Résidence Jean Baptiste de la Salle à ATHIS MONS | Essonne
1 rue Paul Vaillant Couturier
91200 Athis Mons
TELEPHONER: 
01 69 57 51 51
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
75,0 €
Dernière mise à jour le : 
2 novembre 2020
Résidence Sainte-Geneviève à ATHIS MONS | Essonne
143 Rue Robert Schumann
91200 Athis Mons
TELEPHONER: 
01 60 48 84 84
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
67,54 €
Dernière mise à jour le : 
6 novembre 2020

Dans un avenir proche, le vieillissement démographique en France conduira à une hausse du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : bien que la durée de vie moyenne des Français en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accentuer de de moitié plus d’ici à 2040, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
La prise en charge des personnes dépendantes dépend de 2 types de soutien : l'implication en provenance de la famille, mais également l'entraide collective qui se traduit par des prestations comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La combinaison de ces deux forces, va faire constater une mutation importante dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne dépendante devrait considérablement diminuer, réduisant alors l’impact de la solidarité familiale. Côté aides, les frais liés à l'APA (allocation personnalisée d’autonomie) seront, elles également, amenées à être modifiées, et relèveront particulièrement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale attribuée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont le statut demande une assistance pour accomplir les actes essentiels quotidiens. Cette aide financière n’est pas soumise à conditions de ressources. En revanche, la part demeurant au dépens du bénéficiaire est intimement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Il demeure ensuite un accompagnement destiné à financer l’accueil en établissement pour personnes dépendantes, si les ressources de la personne en question et de ses parents ou enfants sont insuffisantes : l’aide sociale à l’hébergement (ASH), soutien qui peut faire l’objet d’un recours sur succession.
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le budget alloué ne concorde pas totalement au nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, près de 80 % des allocataires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir aussi l’APA).

Vous souhaitez trouver une maison de retraite ou un EHPAD pour un de vos proches ou parents dépendant dans une municipalité à côté de chez vous ?
Accédez à la liste complète des établissements spécialisés accessibles dans votre ville. Affinez votre demande en vous appuyant sur plusieurs paramètres, comme les prix de logement journaliers, l'existence ou non d’une unité Alzheimer ou de soins longue durée (USLD). Vous pouvez aussi choisir votre résidence en fonction de son accès à l’aide sociale et du type d’accueil proposé (permanent, temporaire, jour, nuit...).
Vous pouvez également rechercher d’autres structures dans votre département spécialisées pour les personnes âgées en situation de perte d'autonomie.