Centre de Soins de Suite et de Réadaptation Kerampir à BOHARS | Finistère

coordonnees

Centre de Soins de Suite et de Réadaptation Kerampir à BOHARS | Finistère
70 rue Park Ar Roz
29820 BOHARS
France
Voir le numéro
02 98 34 58 58

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Etablissement privé à but non lucratif

Spécificité de la structure

Lits SSR : 
50
Lits hopital jour SSR : 
0

Plan d’accès et cadre

Listes des événements

Une étude de l'Insee rapporte que la population française va être représentée en grande partie par des seniors dans quelques années : elle passerait de 800 000 personnes dépendantes aujourd’hui à 1 200 000 personnes en situation de dépendance en 2040, alors que l'espérance de vie moyenne reste équilibréstable jusqu’ici.
La prise en charge des personnes dépendantes est caractérisée par deux éléments : l'implication venant des parents ou enfants, mais aussi la cohésion collective qui se traduit par des pensions telles que l’allocation personnalisée d’autonomie par exemple.

La combinaison de ces deux forces, est en passe de connaître un bouleversement dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par senior en situation de dépendance est voué à notablement diminuer, allégeant alors l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les frais associés à l'APA (allocation personnalisée d’autonomie) seront, elles aussi, amenées à être modifiées, et dépendront essentiellement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide départementale versée aux personnes âgées de 60 ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut appelle à une aide pour réaliser les actes essentiels quotidiens. Cette aide financière n’est pas soumise à modalités de revenus. En revanche, la partie restant à la charge du bénéficiaire est fortement impactée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus ne sont pas suffisants. Cette aide financière donne la possibilité au bénéficiaire d’accéder à une structure spécialisée pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne coïncide pas forcément avec le nombre de bénéficiaires (à l’échelle nationale, près de 80 % des bénéficiaires obtenant l’ASH touchent aussi l’APA).

En vue de mieux préparer et anticiper l'intégration de l’un de vos parents proches dans un établissement spécialisé, voici, sur cette fiche établissement, toutes les informations essentielles, si disponibles.
Voici donc les informations importantes liées aux caractéristiques de la structure. Sont aussi proposées les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, superficie des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées, etc. Nous vous apportons enfin des précisions à propos des professionnels de santé en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, médecins, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement propose plusieurs services et prestations aux locataires. Restauration, animations, activités et loisirs visant à entretenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos interrogations.