Proche aidant : comment organiser le retour à domicile de votre proche ?

En France, on dénombre 8.3 millions de proches aidants et près de la moitié d’entre-eux sont salariés. 1 aidant sur 4 consacre 20 heures [1] et plus à aider un proche malade ou en perte d’autonomie. Or, la majorité de ces aidants se retrouvent seuls face à la multitude de tâches à effectuer pour prendre soin de leurs proches, dont l’organisation des soins à domicile. Pourtant des solutions existent et permettent de donner un peu de répit à ces aidants, au moment du retour d'hospitalisation.

organiser le retour à domicile d'un proche

Les proches-aidants, ces soutiens au quotidien

L’actualité Santé des dernières semaines met l’accent sur les aidants familiaux et leur statut. En France en effet, ils sont plus de 8.3 millions à avoir ce statut. Selon le dernier baromètre de la fondation April, la majorité de ces aidants éprouve de plus en plus de difficultés au quotidien à concilier leurs multiples vies : personnelle, professionnelle, aidant...

 

Le 23 octobre dernier, le gouvernement annonçait une série de mesures pour faciliter la vie de ces aidants : numéro téléphonique national de soutien aux aidants, indemnisation du congé proche aidant pour les salariés, identification du rôle de proche aidant dans le dossier médical partagé, etc..

 

S’il reste à mettre en place ces mesures, les choses vont dans le bon sens. En 2030 la France comptera 20 millions de personnes âgées de 60 ans et plus [3], contre 15 millions aujourd’hui.

 

 

Les français attachés à leur domicile

Selon une étude de l’IFOP pour la FESP, 85% [2] des français souhaitent vieillir à leur domicile. En effet, le domicile permet au proche de rester dans un environnement qu’il connaît et dans lequel il se sent bien.

Mais pour assurer un maintien ou un bon retour à domicile, il faut l’anticiper ! Notamment dès la sortie d’hospitalisation, voire même idéalement dès l’entrée à l’hôpital du patient.

 

 

Des solutions existent pour organiser le retour à domicile

Nous vous conseillons de faire appel à des aides à domicile afin de vous faciliter le retour à domicile de votre proche : portage de repas, soins à domicile, aides ménagères... Des professionnels peuvent se relayer au chevet de votre proche pour qu'il ne manque de rien.  

Organiser le retour à domicile et coordonner tous ces acteurs, ça nécessite beaucoup de temps et de connaissance sur les acteurs à solliciter. Avec libheros.fr, acteur central d’organisation des soins et de la santé à domicile, cela devient plus facile.

 

Libhéros, qu'est-ce que c'est ?

Un site pour organiser ses soins à domicile : en quelques clics, les patients ou leurs proches trouvent et prennent rendez-vous avec des professionnels de santé libéral (infirmier, kiné, sage-femme) et organisent un passage à domicile. Créée depuis 2017, la startup a déjà contribué à plus de 30 000 prises en charges à domicile via son site.

 

Quelle est la solution pour les aidants qui organisent le retour à domicile ?

Mais parce que les proches aidants ont besoin de répit pour pouvoir “souffler”, libheros a développé une offre d’accompagnement premium permettant d’organiser le retour à domicile d’un proche de A à Z : recherche de professionnel de santé, livraison de matériel médical et de médicaments, réservation d’un transport conventionné, réservation d’un service à la personne, etc. 

Cet accompagnement est réalisé par une équipe de coordinateur de soins de libheros.
 

 

 

[1] Chiffres clés 2019 du Baromètre des aidants, Fondation April https://www.fondation-april.org/images/pdf/Infographie.pdf
[2] Etude IFOP 2019, « Seniors : marché et habitat inclusif, quelle offre de services ? », https://www.ifop.com/publication/85-des-francais-interroges-souhaitent-vieillir-a-domicile/
[3] Chiffres clés 2018, Ministère des Solidarités et de la Santé, https://solidarites-sante.gouv.fr/archives/loi-relative-a-l-adaptation-de-la-societe-au-vieillissement/article/personnes-agees-les-chiffres-cles

Maintien à domicile perte d'autonomie

 

Maintien à domicile et perte d'autonomie ?
Découvrez les services et aides indispensables !

Les informations que vous nous communiquez font l’objet d’un traitement par votre institution de retraite complémentaire en vue de l’exécution de sa mission d’action sociale et du respect des dispositions légales et réglementaires en vigueur. Les destinataires de ces données sont les membres habilités du personnel de votre institution, y compris les assistantes sociales et, s’il y a lieu, ses partenaires et ses sous-traitants éventuels.

En application de la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit de demander l’accès, la rectification ou l’effacement de vos données, et de décider du sort de celles-ci après votre décès. Vous disposez également du droit de vous opposer au traitement de vos données pour motifs légitimes, de limiter leur traitement et d’un droit à la portabilité de vos données personnelles dans les limites fixées par la loi. Ces droits peuvent être exercés directement sur notre site via nos formulaires, par email à dpo@malakoffhumanis.com ou par courrier à Malakoff Humanis, Pôle Informatique et Libertés, 21 rue Laffitte 75317 Paris Cedex 9. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données à caractère personnel accessible sur notre site internet.

Les visiteurs ayant lu cet article ont également lu