Sommaire

Jeunes aidants : qui sont-ils et comment les aider ?

Jeunes aidants : qui sont-ils et comment les aider ?
Crée le : · Mis à jour le : 25/06/2024 18:05:03 · Temps de lecture :
4 minutes

Un demi-million d’enfants et d’adolescents aident un proche en situation de dépendance. Qui sont ces aidants encore méconnus ? Que pensent-ils de leur situation ? Et comment mieux les aider à faire face ? Réponses à l’occasion du premier colloque français sur les jeunes aidants.

La France compte 8,3 millions d’aidants, régulièrement au chevet d’un proche dépendant (à cause d’un handicap, d’une maladie, ou de l’âge). Ce sont en majorité des femmes (53 %), au soutien de leur conjoint (57 %), et plutôt âgées (57 % de plus de 50 ans).

Mais de nombreux aidants échappent à ce portrait statistique. En particulier les jeunes aidants, ces enfants et adolescents qui apportent un soutien à un proche. Un phénomène méconnu, voire tabou, mais loin d’être anecdotique : d’après l’association JADE (Jeunes AiDants Ensemble) ils seraient environ 500 000 en France, soit un enfant par classe ! Un colloque (le premier consacré à ce thème) le 24 juin 2019 à Paris a permis d’y voir plus clair sur ces enfants confrontés à ce genre de responsabilités.

Voir (ou revoir) le reportage sur les jeunes aidants diffusé dans le cadre de l’émission « Envoyé Spécial » le 25/04/2024 : VIDEO. Jeunes aidants : des enfants courage (francetvinfo.fr)

Ma Chère Famille : qui sont les jeunes aidants ?

Ils sont au moins 500 000 écoliers, collégiens, lycéens... Invisibles, ballotés dans une double vie d'aidant et d'élève, les jeunes aidants rencontrent des difficultés bien particulières. Amarantha Bourgeois, de l'association JADE, évoque leur situation dans le documentaire "Ma Chère Famille".

500 000 jeunes aidants… et de nombreuses difficultés

Mi-2017, l’association JADE, Ipsos et la fondation Novartis ont publié la première étude française consacrée aux jeunes aidants. Ces derniers ont commencé leur parcours d’aidants à l’âge de 16,9 ans en moyenne, pour s’occuper :

  • de leur mère le plus souvent (52 % des cas)
  • d’un frère ou d’une sœur (15 %)
  • de leur grand-mère (14 %)

Ils y consacrent un temps non négligeable :

  • 1 heure (pour 73 % d’entre eux), voire plus de 2 heures (36 %)
  • et au moins 1 heure (78 %), voire plus de 2 heures (42 %) de plus le week-end.

Télécharger le guide - 6 idées pour aider sans s'épuiser

Domestiques, morales, médicales… des responsabilités multiples

À l’âge où ils devraient se consacrer à leurs études, leurs loisirs, et leur propre construction, ces jeunes aidants font donc face à des responsabilités inhabituelles, et multiples. Ils apportent en effet :

  • un soutien moral (tenir compagnie, écouter, remonter le moral…) pour 61 % d’entre eux
  • une aide domestique (courses, ménage, cuisine…) pour 51 %
  • une aide aux déplacements (43 % des cas)
  • un soutien d’ordre médical (aller à la pharmacie, assurer le suivi, préparer les médicaments…) pour 43 % des jeunes aidants
  • une aide administrative (33 %)
  • un soutien intime (toilette, habillement…) pour 20 % d’entre eux

Les rôles des jeunes aidants sont donc très variés. Et leur implication a tendance à augmenter avec l’âge, comme l’ont démontré les dernières études présentées lors du colloque sur les jeunes aidants.

De vrais impacts sur la vie des jeunes aidants

Corollaire de leur implication auprès d’un proche : le quotidien des jeunes aidants est souvent chamboulé, avec de vrais impacts… parfois heureux, d’ailleurs. Enfants, adolescents et jeunes adultes estiment par exemple qu’aider un proche leur permet de gagner en maturité, de mieux comprendre les adultes... A l’instar des “grands aidants”, ils ne voient donc pas que du négatif dans leur situation.

Mais il y a bien sûr des “moins” :

  • dans leurs études (ou leur vie professionnelle) : 33 % des jeunes aidants ont été en retard, et 34 % absents au moins une fois lors du trimestre écoulé
  • pour leur santé : 3 jeunes aidants sur 4 se sentent fatigués, 6 sur 10 ont du mal à dormir, ressentent des douleurs (au dos, aux bras)...
  • dans leur vie sociale : 47 % se disent gêné par le regard des autres, 46% évitent d’inviter leurs amis chez eux, et 54 % estiment ne pas profiter de leur jeunesse

Découragement et agressivité ne sont donc pas rares. Autant sinon plus que les autres, les jeunes aidants ont besoin d’aide et d’accompagnement.

Consulter les études sur les jeunes aidants : Nos études | JAID - Recherche sur les jeunes aidants (u-paris.fr)

Ma Chère Famille : La santé des jeunes aidants ?

Etre jeune aidant a des répercutions multiples sur la vie quotidienne : vie scolaire, santé physiques, souffrance psychologique, Amarantha Bourgeois, de l'association JADE, décrypte les conséquences sur la santé d'être jeune aidant.

Comment aider les jeunes aidants ?

C’est un fait : la grande majorité des aides existantes aujourd’hui dans le domaine de l’aidance sont conçues pour la personne aidée, ou pour un aidant adulte. Peu de choses sont effectivement prévues pour un mineur qui se consacre au soutien d’un proche.

À lire aussi : Nouvel aidant ? Voici 3 étapes pour dénicher les bonnes aides

Les jeunes aidants : 3 “zones de soutien” prioritaires

Malgré une tendance bien naturelle au repli sur soi (41 % d’entre eux n’ont mis personne au courant), les jeunes aidants sont demandeurs d’aide et de soutien. D’après l’enquête Ipsos/Fondation Novartis, 46 % seraient favorables à ce qu’on leur propose de l’aide.

Quelles aides, précisément ? Ces enfants, adolescents et jeunes adultes identifient spontanément 3 “zones de soutien” :

  • la famille, le cercle de soutien le plus naturel et le plus proche
  • l’école ou l’université
  • d’autres aidants enfin, avec qui dialoguer, échanger et partager leur expérience

Les ateliers JADE, une initiative dédiée aux jeunes aidants

Gratuits pour les jeunes et leurs familles et encadrés par une équipe de professionnels (artistes, animateurs…) et de psychologues, les ateliers sont conçus pour apporter du répit et de la liberté !

Ils proposent aux jeunes aidants âgés de 8 à 18 ans un lieu d’expression via des activités artistiques (cinéma, théâtre, musique, radio, etc.) et un temps de répit. L’objectif de ces rencontres est qu’ils puissent passer des bons moments avec d’autres jeunes qui vivent une situation similaire.

Pour en savoir plus : https://jeunes-aidants.com/jeune-aidant/nos-propositions/

Brind’écoute, la ligne d’écoute téléphonique pour les jeunes aidants

Service d’écoute pour les jeunes aidants de 13 à 25 ans qui sont confrontés à la maladie, au handicap ou à l’addiction d’un proche, cette ligne est proposée par l’association La Pause Brindille et gérée par des jeunes qui peuvent être aidants et qui sont eux-mêmes supervisés par des professionnels.

Le chat en ligne permettra aux jeunes aidants de se confier à des écoutants formés. Ils pourront les contacter à n’importe quel moment de la journée, les écoutants leur répondront lors de leurs permanences.

Enfin, ce dispositif permet des rencontres en visio pour que les jeunes aidants puissent échanger avec des jeunes qui vivent des situations à la fois similaires et différentes de la leur. Ces services sont confidentiels et gratuits : https://lapausebrindille.org/brindecoute/

La création d’une communauté solidaire spécifique aux jeunes aidants sur les réseaux sociaux

La Pause Brindille agit auprès des jeunes aidants afin de prévenir leur isolement, maintenir l'égalité des chances et soutenir leur santé mentale.

Grâce à TikTok, l'association a su créer une communauté solidaire rassemblant des jeunes aidants.

Ces jeunes, souvent réticents à exprimer leurs propres difficultés au sein d'une famille touchée par la maladie ou le handicap, ont enfin trouvé un espace d'expression où ils se sentent compris.

Cette initiative rencontre un franc succès, avec plus de 19 000 abonnés, faisant de cette communauté digitale la plus importante dédiée aux jeunes aidants en France.

https://www.tiktok.com/@lapausebrindille?is_from_webapp=1&sender_device=pc

https://lapausebrindille.org/tribu-brindille-communaute-des-jeunes-aidants/

Si vous souhaitez suivre l’actualité de JADE, inscrivez-vous à sa newsletter depuis la page d’accueil du site : https://jeunes-aidants.com/ 

Tu es un(e) jeune aidant(e) ? Consulte le dépliant des lieux ressources dédiés aux jeunes aidants réalisé par Centr’aider.


Pour en savoir plus