AAH, AEEH, PCH… Ces aides pour les personnes handicapées

Les chiffres autour du handicap en France sont très flous. On comptait en 2016 plus de 284.000 personnes bénéficiant de la Prestation de Compensation de Handicap (PCH). Mais d’autres aides existent pour soutenir ces personnes et leurs aidants, tour d’horizon pour vous éclairer selon votre âge et vos ressources.

Retrouvez dans notre guide les aides destinées aux personnes handicapées > 

 

Qu'est-ce que la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) ?

La PCH s’adresse aux personnes en situation de handicap de moins de 60 ans. C’est une prestation que votre proche peut utiliser pour faire face à un certain nombre de dépenses liées à son handicap, à la fois pour les aides humaines, les aides techniques, les aides à l’aménagement du domicile, les aides au transport ou encore les aides spécifiques / exceptionnelles.   

La PCH n’est pas soumise à conditions de ressources. Cependant il est mis en place une participation laissée à la charge de la personne en situation de handicap ou de son entourage en fonction du niveau de ressources.

Pour plus d"infos sur la PCH et savoir quelles sont les démarches pour bénéficier de cette aide, nous vous invitons à lire notre article dédié > Comment demander la prestation de compensation du handicap ?

 

Aidant aidé mode d'emploi des aides

 

Qu'est-ce que l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) ?

L’AAH, c’est un revenu minimum destiné aux personnes en situation de handicap de plus de 20 ans. Elle est attribuée sous certaines conditions liées à l'incapacité de la personne, son âge, sa résidence et ses ressources. Cette aide financière est versée par la CAF, en 2019, l’allocation aux adultes handicapés s'élève à 900 euros par mois.

Pour en savoir plus sur les conditions pour obtenir l’AAH et comment faire votre demande, découvrez notre guide des aides et rendez-vous page 11. 

 

Qu'est-ce que l’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH)

L’AEEH, c’est une aide pour les parents d’enfant handicapé de moins de 20 ans. Elle est destinée à compenser les frais d’éducation et de soins que vous engagez pour votre enfant handicapé, ainsi que le recours si besoin à une tierce personne. Son montant est déterminé par l’état de santé de l’enfant et le taux d’incapacité fixé par la Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Pour savoir quelles sont les conditions pour obtenir l’AEEH, connaitre le montant que vous pourrez toucher et savoir faire votre demande, téléchargez notre guide des aides et rendez-vous page 17.

 

L’Allocation journalière de présence parentale (AJPP) 

L’AJPP vous permet de rester auprès de votre enfant handicapé. Le principe est simple : vous dédommager pour chaque jour de congé pris si votre enfant est malade, accidenté, ou handicapé et que vous avez dû interrompre votre activité pour rester auprès de lui. L’Allocation Journalière de Présence Parentale vous est attribuée pour chaque jour de congé pris dans cette situation, dans la limite de 22 jours par mois.

A combien s’élève l’AJPP ? Qui peut la demander et quand ? Nous vous disons tout sur cette aide page 19 de notre guide des aides.

 

>>> BESOIN D'AIDE POUR VOS AIDES ? TELECHARGEZ DES MAINTENANT NOTRE GUIDE "MODE D'EMPLOI DES AIDES" <<<

 

Existe-il des autres aides pour personnes handicapées ?

Si vous percevez l’Allocation aux adultes handicapées, il existe deux aides complémentaires dont vous pourriez peut-être bénéficier mais attention, elles ne sont pas cumulables entre-elles :

  • Le complément de ressources est attribué sur décision de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées, si vous avez moins de 60 ans, ne travaillez pas depuis au moins 1 an, disposer d’un logement indépendant et avoir une capacité de travail inférieure à 5 %. Le montant du complément de ressources AAH 2019 est de 179,31 euros par mois.
     

  • La majoration pour la vie autonome est versée automatiquement si vous percevez l’AAH. Vous devez ne pas exercer d’activité professionnelle et disposer d’un logement indépendant pour lequel vous bénéficiez d’une aide au logement afin de pouvoir en bénéficier. 

 

Le saviez-vous ?

La MDPH (maison départementale des personnes handicapées) peut accorder des aides financières pour compenser des frais qui resteraient à la charge des personnes handicapées (après déduction de l’allocation versée au titre de la PCH), grâce à un fonds départemental de compensation du handicap. Vous pouvez également solliciter votre caisse de retraite complémentaire, votre mutuelle et les associations locales

 

Quelles aides pour les personnes handicapées de plus de 60 ans ?

Peut-on toucher l’allocation personnalisée d’autonomie en situation de handicap ?

Votre proche a plus de 60 ans et il est en situation de handicap ? Il peut alors toucher l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), l’aide centrale pour les personnes âgées en perte d’autonomie. L’APA aide à financer un grand nombre de dépenses liées à la dépendance. Qu’il s’agisse de faciliter le maintien à domicile (Apa à domicile), la vie en Ehpad ou en hébergement équivalent (Apa en établissement). 

 

 

Qu'est-ce que l'aide à domicile momentanée ?  

Votre proche est âgé de 75 ans et plus et ne bénéficie pas d’une aide régulière ? Parfois, il peut se retrouver confronté à une situation de fragilité :
• un handicap temporaire,
• une maladie,
• l’absence de son aidant habituel… 

Un service d’aide à domicile momentanée a été conçue pour palier à cette fragilité temporaire, et assurer une prise en charge de la personne pendant cette période.

Découvrez notre article dédié à ce service > 

 

En quoi consiste le minimum vieillesse ou l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) ?

L’ASPA remplace ce qu’on appelait le minimum vieillesse. Elle assure un minimum de ressources aux personnes âgées de plus de 65 ans en perte d’autonomie ou en situation de handicap. En plus de la condition de l'âge, d'autres critères permettent de determiner l'éligibilité à cette aide financière.

Quelles sont les conditions et comment l’obtenir, quel est le montant de l’ASPA ? Toutes les réponses dans notre guide des aides, page 9. 

 

 

Besoin d’aide pour vos aides financières ?
Zoom sur 16 dispositifs pour votre proche et vous

Les informations que vous nous communiquez font l’objet d’un traitement par votre institution de retraite complémentaire en vue de l’exécution de sa mission d’action sociale et du respect des dispositions légales et réglementaires en vigueur. Les destinataires de ces données sont les membres habilités du personnel de votre institution, y compris les assistantes sociales et, s’il y a lieu, ses partenaires et ses sous-traitants éventuels.

En application de la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit de demander l’accès, la rectification ou l’effacement de vos données, et de décider du sort de celles-ci après votre décès. Vous disposez également du droit de vous opposer au traitement de vos données pour motifs légitimes, de limiter leur traitement et d’un droit à la portabilité de vos données personnelles dans les limites fixées par la loi. Ces droits peuvent être exercés directement sur notre site via nos formulaires, par email à dpo@malakoffhumanis.com ou par courrier à Malakoff Humanis, Pôle Informatique et Libertés, 21 rue Laffitte 75317 Paris Cedex 9. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de protection des données à caractère personnel accessible sur notre site internet.

Les visiteurs ayant lu cet article ont également lu