Sélection de ressources et d’outils pour les équipes RH et les managers

 Sélection de ressources et d’outils pour les équipes RH et les managers
Crée le : · Mis à jour le : 18/05/2021 15:26:07 · Temps de lecture :
4 minutes

Avec un salarié sur 5 potentiellement concerné, la mise en place d’une politique de soutien aux aidants est devenue un véritable enjeu pour les entreprises. Mais comprendre les tenants et les aboutissants de l’aidance, les difficultés qu’elle peut entraîner, son impact sur la vie des salariés comme sur l’écosystème professionnel ne s’improvise pas.

Selon une enquête menée en 20161, 80 % des aidants ont du mal à concilier vie professionnelle et rôle d’aidant.

Avec des conséquences sur leur santé,  sur l’absentéisme, la cohésion d’équipe, la qualité du travail aussi : 72 % d’entre eux disent éprouver des difficultés pour se concentrer, par exemple.

En termes de responsabilité sociale des entreprises, une politique pertinente de soutien aux aidants salariés permet donc d’améliorer ses indicateurs dans le champ de la santé au travail, mais aussi en matière de non-discrimination et d’égalité hommes-femmes, dans la mesure où la majorité des aidants sont des aidantes – même si l’écart tend à se réduire.

Sans oublier son intérêt pour fidéliser et motiver les collaborateurs, et, à long terme, améliorer la performance de l’entreprise.

De nombreux groupes de premier plan ne s’y sont pas trompés. Ainsi, L’Oréal, la Poste, PSA Peugeot Citroën ou BNP Paribas ont été précurseurs et ont instauré depuis plusieurs années des mesures spécifiques aux aidants.

Les politiques de soutien aux aidants ne sont cependant pas réservées aux grandes entreprises. Mais encore faut-il avoir les clefs pour se lancer.

Mieux comprendre les enjeux de l’aide aux aidants en entreprise

Rien n’est moins efficace qu’une démarche entreprise sans en saisir son intérêt. Pour mieux comprendre, l’observatoire de la RSE propose différents supports pour sensibiliser les entreprises sur la question des aidants :

  • La bande dessinée Les entreprises et leurs salariés aidants familiaux, qui illustre concrètement les difficultés rencontrées par les salariés dans leur environnement de travail et le rôle possible de l’entreprise ;
  • Le guide Aidants familiaux et proche aidants, qui détaille au fil de ses 72 pages les enjeux d’une politique de soutien aux aidants, les réponses que peuvent apporter les entreprises, et recense point de vigilance et bonnes pratiques déjà à l’œuvre. Une vraie source d’inspiration, même s’il est un peu daté puisque publié en 2017.  

Télécharger le guide - concilier vie professionnelle et rôle d’aidant

Parfaire sa culture de l’aidance

Si rien n’est plus utile qu’un diagnostic interne pour appréhender les difficultés rencontrées par les aidants salariés au sein de son entreprise, et si chaque situation est particulière, les aidants ont malgré tout des points communs.

A commencer par leurs besoins. Depuis 2018, le collectif Je t’aide interroge chaque année des aidants pour choisir le thème de la prochaine journée nationale des aidants, qu’il organise tous les 6 octobre.

La thématique retenue est également développée dans un plaidoyer à destination des acteurs publics et des médias. Ces plaidoyers, portant en 2018 sur la santé, puis en 2019 sur la précarité et en 2020 le répit, peuvent être consultés sur le site du collectif.

Pour mieux concevoir le quotidien de l’aidant, il pourra être utile de visionner les vidéos réalisées par le pôle FuturÂge – Charles Foix, réseau d’expertise et de services sur le vieillissement.

Si cette collection de films courts est avant tout destinée aux aidants eux-mêmes, ceux de la rubrique Le rôle de l’aidant apporteront un éclairage intéressant. La vidéo intitulée La santé des aidants montre quant à elle l’importance de contribuer à préserver la santé des aidants.

S’inspirer des bonnes pratiques

Au-delà des entreprises répertoriées dans le guide de l’ORSE, le prix Entreprise & salariés aidants, lancé en 2016, salue chaque année les meilleures initiatives des organisations en faveur de leurs collaborateurs aidants.

Son « recueil des initiatives » rassemble des fiches détaillant les politiques de soutien aux aidants mises en œuvre dans une quarantaine de structures publiques comme privées, dans des secteurs d’activité variés (banque, recherche, santé, transport…).

Le label Entreprise engagée salariés aidants, de l’association Handeo, est quant à lui attribué aux entreprises pour leur démarche de qualité et d'engagement en faveur de l'amélioration du quotidien des aidants actifs et d'une meilleure conciliation vie personnelle-vie professionnelle.

Les labélisés et leurs actions sont à découvrir sur le site de l’association.

Ne pas hésiter à se faire aider !

Tout comme devenir aidant n’est pas inné, aider un aidant s’apprend, et des structures extérieures peuvent venir en appui au service des ressources humaines.

L’Association française des aidants propose par exemple différentes options aux entreprises qui souhaitent mettre en œuvre des actions à destination des aidants : conseils, études, interventions lors de séminaires…

Elle peut également organiser des formations en intra et même vous aider à lancer un café des aidants interne.

Le Centre d'information et de formation des aidants Cif-Aidants dispense lui aussi des formations portant sur le repérage et l'accompagnement des aidants salariés.

L’Association nationale des DRH (ANDRH) organise régulièrement pour ses adhérents des webinaires sur le sujet.

Enfin, et même si elles ne sont pas spécifiques au sujet, des formations sur les « soft skills » (compétences comportementales) comme l’écoute active, l’empathie… ou sur la gestion de la relation de travail à distance peuvent aussi s’avérer utiles.


1 enquête OpinionWay- Malakoff Humanis – France Alzheimer,  2016 


Pour en savoir plus