Thermalisme : quels sont les bienfaits des cures thermales pour les seniors ?

Rhumatismes, affections respiratoires, neurologie… Les cures thermales aident au traitement de 12 grands domaines de santé. Voici ce qu’il faut savoir sur ces véritables séjours médicaux alternatifs.

aide au répit

Chaque année, environ 600 000 personnes se rendent dans l’un des 109 établissements thermaux français. Dont une majorité de personnes âgées : la moyenne d’âge de ces curistes est de 65 ans. 

Ce n’est guère étonnant, car le thermalisme est particulièrement recommandé dans le cadre de séjours longs (l’Assurance Maladie les prend ainsi en charge pour des séjours de 18 jours minimum), et pour traiter d’affections souvent liées à l’âge, les rhumatismes en tête.

 

 

Qu'est-ce que le thermalisme ?

Le thermalisme repose sur l'utilisation des vertus de l'eau de certaines sources minérales à des fins thérapeutiques. En France, l'Académie de Médecine reconnaît les bienfaits thérapeutiques de plus de 1 200 sources d’eaux thermales disséminées sur le territoire français.

 

Quels soins sont prodigués lors d'une cure thermale

 

Les eaux thermales sont utilisées de diverses manières, elles peuvent être :

  • ingérées directement par le patient en hydrothérapie interne. Ce sont les thérapies thermales inhalatoires : nébulisations, inhalations, aérosols, irrigations nasales et douches micronisées.
  • en hydrothérapie externe : douches, bains, application de boues, massages sous eaux thermales ou pulvérisations… 

 

Dans quels cas envisager une cure thermale ?

On prescrit souvent une cure thermale aux seniors en complément du traitement médicamenteux d’une pathologie lourde, souvent une affection longue durée (ALD). Dans certains cas, rares, elles peuvent cependant être préconisées en traitement principal.

Il existe 12 grands domaines médicaux (l’Assurance Maladie parle d’orientations thérapeutiques) pour lesquelles le thermalisme est considéré comme bénéfique (et donc pris en charge par la Sécurité Sociale) :

  • la rhumatologie
  • les affections liées aux voies respiratoires
  • les maladies cardio-vasculaires
  • la phlébologie
  • la neurologie
  • la gynécologie
  • les affections psychosomatiques
  • les affections digestives et métaboliques
  • la dermatologie
  • les affections urinaires
  • les troubles du développement chez l'enfant
  • les affections de la muqueuse bucco-linguale.

 

Comment choisir son établissement thermal ?

Les eaux thermales, plus ou moins ferrugineuses et minéralisées selon leur source d'origine, peuvent être riches en bicarbonate, en sulfate, en sulfure ou en chlorure. Chaque eau thermale dispose donc de propriétés particulières, utilisées à des fins spécifiques.

Ainsi, le choix de l'établissement de soins et par conséquent la source thermale associée, doit s'effectuer en fonction de la pathologie à traiter. Par exemple :

  • les eaux riches en sulfure sont préconisées pour les affections respiratoires,
  • les eaux sulfatées (riches en souffre) pour les problèmes liés à la peau,
  • les eaux bicarbonatées sont indiquées pour les affections digestives…

 

Comment se manifestent les bienfaits d’une cure ?

Les bienfaits du thermalisme s’apprécient sur le long terme. De nombreuses études ont en effet démontré leur efficacité et leur capacité à soulager les affections chroniques de manière effective.

Ces bienfaits se manifestent également sur le plan psychologique. Les cures constituent de véritables ruptures avec le quotidien. Elles permettent aux patients de bénéficier de nombreux conseils, d'adopter de bonnes habitudes et de se relaxer entre les séances de soins.

 

Comment s’organise une cure thermale ?

Il est communément admis par le corps médical que les bienfaits du thermalisme ne se ressentent qu’après plusieurs jours de soins continus. C'est pour cette raison que l'on prescrit généralement des cures de longue durée. Il n'est par ailleurs pas rare que des séances de kinésithérapie ou de rééducation fonctionnelle soient également prescrites en complément.

On se rend donc dans un établissement thermal pour un véritable séjour médical, supervisé par un médecin. Ce dernier établit un programme de soins adapté, en veillant à ne pas multiplier les actes pour éviter la fatigue au curiste.

De manière officielle, une cure thermale conventionnée dure 3 semaines. l’Assurance Maladie ne prend en charge que des forfaits avec 18 jours de soins effectifs.

 

Les visiteurs ayant lu cet article ont également lu