L’alimentation d’une personne en perte d’autonomie : tutoriels vidéo

La perte d’autonomie peut complexifier l’alimentation d’une personne. Pourtant bien manger pour bien vieillir est essentiel ! Quelle alimentation est la mieux adaptée aux personnes âgées en perte d’autonomie ? Comment aider votre proche à s’alimenter convenablement ? Essentiel Autonomie et Humagogie vous proposent trois vidéos destinées aux aidants. Elles expliquent en quelques minutes comment faire manger une personne en perte d’autonomie, de la posture idéale à la méthode « manger-main » en passant par la prévention de la dénutrition.

L’équilibre alimentaire

L’alimentation d’une personne âge ou en perte d’autonomie

La difficulté d’alimentation peut rapidement survenir en raison du vieillissement, mais également d’un handicap, d’une hospitalisation, des manifestations d’une maladie chronique… Pourtant, le maintien d’un bon état nutritionnel est important et limite la survenue de maladies tout en améliorant la qualité de vie. Réalisées par notre partenaire Humagogie, les « Tuto’nomie » montrent les gestes à faire au quotidien.

 

Comment faire manger une personne en perte d’autonomie ?

Lorsqu’une personne ne peut s’alimenter de manière autonome, il est important de l’accompagner pour la prise du repas. L’installation et l’accompagnement, tout comme une communication bienveillante, sont primordiaux.

Il est ainsi important de vérifier l’ambiance globale et le bon positionnement de la personne afin de favoriser son confort (pieds à plat sur le sol, utilisation éventuelle d’un marchepied).

Lors du repas, placez-vous face à la personne ou de ¾, vérifiez la température de chaque plat et soyez vigilant au rythme de la prise alimentaire, ainsi qu’à la quantité dans chaque cuillère.

 

Dénutrition : comment enrichir un plat ?

La dénutrition peut rapidement s’installer chez les personnes dépendantes et engendrer un affaiblissement général. Qui plus est, les besoins en protéines des personnes âgées sont plus importants en raison de la diminution des réserves nutritionnelles.

La dénutrition se traduit généralement par une perte de poids et une diminution de la masse musculaire et peut se traiter en enrichissant l’alimentation avec des produits de base ou des compléments alimentaires.

Pour enrichir un plat, ajoutez des aliments riches en protéines ainsi que des lipides aux recettes. Proposez également des collations régulières entre les repas.

 

Manger-main : quand et comment faire ?

Le manger-main (ou « finger food ») est une technique de lutte contre la dénutrition et de préservation de l’autonomie. Elle peut s’avérer utile lorsque les personnes souffrent de troubles visuels, de difficultés de préhension ou de troubles de la déambulation.

Les aliments sont présentés de façon à ce qu’ils soient faciles à manger à la main. Le plus important est donc de préparer les plats de façon à ce qu’ils puissent être mangés sans couverts, par exemple en utilisant un gélifiant.

Si vous optez pour cette méthode, pensez à bien laver les mains de la personne avant et après chaque repas et à servir des plats à la bonne température.

Les visiteurs ayant lu cet article ont également lu