Thérapies non-médicamenteuses : des soins bénéfiques pour les personnes âgées

Thérapies non-médicamenteuses : des soins bénéfiques pour les personnes âgées
Crée le : · Mis à jour le : 27/07/2022 17:55:18 · Temps de lecture :
3 minutes

Soigner sans médicament ? C’est possible… et très bénéfique ! Hypnose, sophrologie, réflexologie plantaire, aromathérapie, art-thérapie, médiation animale, Snoezelen… Les thérapies non-médicamenteuses sont de plus en plus utilisées au sein des résidences seniors, notamment en EHPAD.

Thérapies non-médicamenteuses : de quoi s’agit-il ?

Comme leur nom l’indique, ces thérapies sont réalisées sans l’aide de médicaments. Plus précisément, « les thérapies non-médicamenteuses (TNM) constituent un ensemble de techniques de soins, d’approches environnementales, d’approches humaines ayant pour objectifs de traiter et/ou soulager certains symptômes et d’améliorer la qualité de vie des personnes accompagnées », explique le docteur Valérie Brenière, responsable de la coordination médicale et des politiques de soin pour le groupe associatif UNIVI*, partenaire privilégié du groupe Malakoff Humanis, qui a inscrit les TNM au cœur de son projet médical.

Plus de bien-être et d’autonomie, moins d’effets secondaires : les bénéfices des TNM

Pourquoi se passer de médicaments ? Parce que dans bien de cas les TNM offrent de vrais bénéfices aux patients, notamment âgés. « Le bien-être et la préservation de l’autonomie de nos résidents représentent une préoccupation quotidienne. Déployer des TNM au sein d’une structure apporte des bienfaits immédiats pour prévenir l’altération des sens chez la personne âgée »,  détaille le docteur Mai Tran, médecin coordonnateur à la résidence médicalisée La Faïencerie à Sceaux (Hauts-de-Seine).

Les bienfaits sont aussi purement médicaux : « ces pratiques permettent de réduire la consommation de médicaments et ainsi de limiter le risque d’iatrogénie, c’est-à-dire l’ensemble des effets indésirables provoqués par la prise d'un ou plusieurs médicaments », ajoute-t-elle.


Télécharger le guide - Choisir l’hébergement le mieux adapté à la perte d’autonomie

Quelles sont les principales TNM préconisées pour les personnes âgées ?

L’espace Snoezelen

L’approche Snoezelen est sans aucun doute la thérapie non médicamenteuse la plus connue dans le secteur du grand-âge (même si elle a initialement été développée dans le cadre du handicap mental). Elle repose sur la stimulation des cinq sens via l’utilisation de différents équipements regroupés dans un espace dédié : une salle « bien-être », spécialement aménagée, avec un éclairage tamisé et sonorisé.

L’objectif ? Créer un cadre apaisant et stimulant pour la personne d’où le nom Snoezelen, contraction de deux mots hollandais : snuffelen, signifiant renifler, sentir et doezelen, signifiant somnoler, se détendre, se laisser aller.

Image
L’approche Snoezelen

Convaincu des bienfaits de cette approche, notamment sur la diminution de problèmes de comportement pour les personnes Alzheimer, UNIVI dispose de nombreux espaces Snoezelen au sein de son réseau d’établissements seniors comme à la résidence Le Jardin de Levallois (Hauts-de-Seine), à la résidence Le Bois (Essonne) ou encore au Domaine de la Source (Bouches-du-Rhône).

La luminothérapie

La luminothérapie (le soin par l’exposition à une lumière reproduisant celle du soleil) s'avère quant à elle une bonne alternative aux antidépresseurs et/ou aux somnifères. Pas étonnant qu’elle soit utilisée dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), toujours en quête d’innovations au bénéfice de leurs résidents… mais aussi de leurs soignants.

En témoigne l’expérience menée à la résidence Le Verger à Sanary-sur-Mer. L’établissement a fait l’acquisition de la technologie PSiO. Le PSiO est un appareil ressemblant à une paire de lunettes équipée d’un lecteur MP3 qui combine deux techniques : la nouvelle luminothérapie et la relaxation guidée par la voix. Cette technologie innovante est basée sur la stimulation par la lumière permettant d’induire naturellement un état de lâcher-prise.

Image
La luminothérapie : le soin par l’exposition à une lumière reproduisant celle du soleil

« La luminothérapie permet d’atténuer certains troubles éprouvés par les résidents comme l’angoisse, les raideurs musculaires, les gênes dentaires ou la tristesse, et ainsi de réduire la consommation de médicaments généralement associés à ces pathologies »

Claire Visonneau, Directrice de l’EHPAD Le Verger.

Des problèmes qui ne sont d’ailleurs pas spécifiques à nos aînés… L’EHPAD propose donc des séances adaptées pour le personnel en fonction du moment de la journée (équipe jour/équipe nuit), la luminothérapie étant également efficace pour :

  • lutter contre la fatigue,
  • améliorer le sommeil
  • soulager certains maux (dos et migraine notamment).

Prendre soin de ceux qui prennent soin : la qualité des prises en charge passe aussi par la qualité de vie au travail.

À LIRE AUSSI > Comment lutter contre le stress des personnes âgées et ou dépendantes ?

La médiation animale (ou zoothérapie)

La majorité des établissements médico-sociaux a déjà expérimenté la médiation animale, également appelée zoothérapie. Les bienfaits de cette pratique sont incontestables, tant pour les personnes autonomes que pour les publics souffrant d’une maladie neuro-dégénérative comme Alzheimer.

Au-delà du plaisir et de l’apaisement qui apparaissent évidentes, la médiation animale permet de stimuler la communication en rétablissant un lien entre la personne et son entourage. Toutes les résidences du réseau associatif UNIVI proposent des ateliers de médiation animale tout au long de l’année.  

Image
La médiation animale (ou zoothérapie)

À LIRE AUSSI > Animaux de compagnie et personnes âgées : toutes les réponses

Le chariot K-LIVIE

Certains acteurs du secteur (comme  l’association UNIVI qui a inscrit cette démarche au cœur de son projet médical) vont encore plus loin dans le déploiement des TNM. L’objectif est de mettre l’innovation thérapeutique au service des résidents et patients accueillis en structures.

À partir d’un inventaire répertoriant l’ensemble des pratiques existantes au sein de ses établissements, le groupe associatif a identifié 6 thérapies non médicamenteuses phares. Celles-ci répondent aux besoins moteurs, cognitifs, sensoriels, psychoaffectifs et sociaux des résidents, toujours dans le but de maintenir les capacités préservées et réduire les troubles psychologiques et comportementaux.

Le résultat concret de cette démarche ? Un chariot conçu par UNIVI, comprenant différents matériels et équipements liés aux 6 TNM identifiés et rangés dans des tiroirs de couleur. Baptisé K-LIVIE, le chariot est conçu pour transiter en chambre pour une pratique individuelle, au pied du lit/du fauteuil, mais aussi pour être utilisé lors d’ateliers en petits groupes.

Ces quelques exemples probants reflètent le dynamisme des établissements seniors UNIVI et la capacité de leurs équipes à faire preuve d’ouverture et d’adaptabilité dans leurs prises en charge.

*Constitué en 2019 par la fédération AGIRC-ARCCO, UNIVI accueille, héberge et soigne des personnes fragilisées par l’âge, la maladie ou le handicap au sein d’un parc sanitaire et médico-social comprenant 77 établissements en France. Plus d’infos sur cet acteur associatif national du grand-âge, de la santé et du handicap sur www.univi.fr


Pour en savoir plus